GSL VOILE

GSL  VOILE

LES PHARES

Toujours une découverte

  Article en cours de création

 Les Phares sont des aides lumineuses à la navigation de première importance. Ils peuvent être à terre ou en mer et servent souvent de repère d'atterrissage après une grande traversée.
 Leurs caractéristiques (fonction, hauteur, portée, infrastructure) les différencient des autres feux et balises lumineuses. Le jour, leur structure imposante sert d'amer.
 Se sont également souvent  des ouvrages d'art qui ont nécessité des prouesses de technologie et des efforts considérables pour être réalisés.

                               QUELQUES VISITES DE PHARES

  LE PHARE DE LA VIEILLE

                                    
Aussi surnommé " l'enfer de la Vieille"

 
L' "Enfer" de la Vieille doit sa célébrité à sa situation isolée en mer dans une zone agitée. De plus, il se démarque par son histoire et son passé riches : entre les études de faisabilité et le premier allumage, près de dix ans ont été nécessaires pour sa construction. Avant-dernier phare français à être automatisé
 
 
 
Coordonnées géographiques: 48°2′26″N 4°45′23″W

Ses principales caractéristiques:
 -
Hauteur de 26,90 m mètres.

 - Elévation de 33,90 m

- Portée de la lanterne 18 miles.
-Tour carrée demi-cylindrique au Nord s'élargissant vers la base réalisée en granite de kersanton en moellon enduit avec une base en pierre de taille à bossages et encorbellement sur corniche supportant une balustrade en pierre de taille. La lanterne est couverte d'un toit bombé en zinc, le phare proprement dit d'une terrasse. Un escalier indépendant en béton à deux volées à retours permet le débarquement sur une plate-forme desservant le phare.
 - Son feu: Produit par une lampe halogène de250 W,

   Feu fixe, 3 occ. blanc rouge vert, 12 s


 Le phare vu de la pointe du raz



  Cliquez sur cet autre lien :Visite de la pointe du Raz  (montez le son)
 



C'est la situation isolée dans une zone plus que tourmentée qui valurent au phare de la Vieille son surnom d'Enfer de la Vieille...

Ce phare de mer, fut construit entre 1882 et 1887 pour compléter le dispositif de surveillance et de sécurisation du passage du Raz de Sein, particulièrement dangereux...

Plus de 10 ans furent nécessaires à la mise ne route du projet : difficultés financières, autres priorités et problèmes techniques de faisabilité retardèrent le projet. Le rocher de Gorlebella fut choisi, il émergeait suffisamment de l'eau et offrait une surface intéressante pour la plate-forme. 

Il présente une forme originale, deux raisons, l'une esthétique et l'autre essentielle pour ne pas le confondre avec le phare voisin de Tévennec : de forme quadrangulaire, mais cylindrique sur la face nord, légèrement crénelé, trapu, il est surmonté d'une lanterne dont le toit bombé est en zinc.

Jusqu'en 1995, deux hommes veillaient en permanence, relevés régulièrement car la vie y était rude : il fallait compter avec la colère de la mer qui pouvait faire siffler le vent sans discontinuer ou naître des vagues parfois plus hautes que la tour qui mesure pourtant 33 m !...


 LE PHARE DE CORDOUAN

le Roi des Phares? ou le Phare des Rois?

Le Phare de Cordouan est situé à l'entrée de la Gironde. Il est placé à 7 km en mer sur un plateau rocheux, à égale distance des côtes de la Charente-Maritime et de la Gironde.

Coordonnées géographiques:  45°35' 2 N - 1°10' 4 W

Ses principales caractéristiques:

 - Hauteur 68 mètres
 - Portée de la lanterne, environ 22 miles
 - Tour tronconique en maçonnerie et pierres de taille
 - 311 marches pour atteindre la lanterne
 - Ceinture de pierre, bastion circulaire, de 41 mètres de diamètre et de 8,30 mètres de hauteur qui protège l'édifice de l'océan
 - Chaussée empierrée de 260 mètre de long pour apporter vivres et matériels. accessible à marée basse depuis un petit débarcadère.

 - Son feu est produit par une lampe halogène de 2000 W. Sa portée est de 22 milles marins pour le secteur blanc et de 18 pour les secteurs rouge et vert.
 - C'est un feu à 3 occultations (2 et 1) toutes les 12 secondes .

 
  Accessible à marée basse depuis un petit débarcadère. Il est ouvert à la visite en été

 
LE PHARE DE LA COUBRE
 
 Il est situé à la pointe de la coubre, au nord de l'estuaire de la Gironde, en Charente-Maritime.
 Il a été construit en 1905 à 1,5 kilomètre de l'océan, mais avec les déplacements incessants des bancs de sable dans l'estuaire, il ne se trouve aujourd'hui qu'à 250 mètres. 
 
Coordonnées géographiques: 45º 41' 8" N - 1º 14' 0" W

 Ses principales caractéristiques:
 -
Hauteur de 64 mètres.
- Portée de la lanterne 28 miles.
 -Tour légèrement tronconique, élargie sur sa partie inférieure,
 - Son feu, produit par une lampe halogène de 1000 W, est à 2 éclats blancs 10s.
 Il se singularise des autres phares français, par la présence d'une petite construction appelée "barbette", plaquée sur son mur, au niveau du passage de la partie blanche à la partie rouge. Cette "barbette" abrite un feu secondaire.


 

 
Le phare serait visitable, mais un panneau à l'extérieur annonce: "Le phare n'est pas un lieu public".


 
LE PHARE DE L'ILE D'AIX

 
Le phare de l'ile d'Aix est constitué de deux tours cylindriques. La plus à l'Est, en service depuis 1889, porte le feu. L'autre, datant de 1906, porte l'écran du secteur rouge.

Ses principales caractéristiques:
 -
Hauteur de 25,30 mètres.
- Portée de la lanterne 24 miles.
 - Son feu, produit par une lampe halogène de 500 W, est à 1 éclat blanc / 5 s. ( rouge dans le secteur)

Coordonnées géographiques: 46º 00' 600 N - 01º 10' 683 W

 
  Ce phare non gardienné est automatisé et télécontrôlé à partir de La Pallice. Il ne se visite pas.
 

 

LE PHARE DE CHASSIRON

                                         (appellé autrefois "Le bout du monde)...


 Le phare de Chassiron est une tour cylindrique de 1836 située à l'extrême  N W de l'ile D'OLERON. A l'origine peinte en blanc, on ne la distinguait que difficilement du phare des Baleines  de l'ile de RE, ce qui causa quelques accidents. Il fut alors décidé en 1926 de peindre trois bandes noires horizontales sur le phare, ce qui lui a donné l'aspect que l'on connaît encore aujourd'hui.

Coordonnées géographiques: 46º 02' 517" N - 01º 24' 323" W


Ses principales caractéristiques:
 -
Hauteur de 46 mètres.
- Portée de la lanterne 28 miles.
 -Tour cylindrique de 224 marches avec une couronne circulaire à sa base.

(189 des 224 marches sont en granit de Vendée. Les autres sont métalliques )
 - Son feu: produit par une lampe halogène de 1500 W, est à éclat blanc / 10s.

                        

Ouvert à la visite toute l'année, le phare s'est doté d'un musée scénographique situé au premier étage, avec maquettes et vidéos sur le phare, sur les écluses à poissons et la pêche d'antan, ...



LE PHARE DES  BALEINES


Ce phare doit son nom, au fait qu'un nombre relativement élevé de baleines  venaient s'échouer à cet endroit de l'île de Ré par le passé.


Construit dès 1849 et mis en service en 1854 à l'extrémité de l'ile de RE, le bâtiment  actuel du grand phare est une tour octogonale en pierres apparentes. Le soubassement a été réalisé en granit bleu de Kersanton.

Le premier phare des Baleines de 1682 n'étant plus suffisamment efficace, et de portée trop limitée, on décida la construction de cette tour beaucoup plus haute.

Il est doublé au large (Nord-Ouest) sur un banc rocheux, "le Haut Banc du Nord" par un petit phare " Les Baleineaux".

 Coordonnées géographiques: 46º 14' 070 N - 01º 33' 070 W
 

Ses principales caractéristiques:
 -
Hauteur de 57,10 mètres.
- Portée de la lanterne 21 miles.
 -Tour octogonale de 250 marches avec une couronne circulaire à sa base.
 - Son feu: produit par lampes halogène de 250 W, est à 4 éclats blanc réguliers / 15 s.



Il est gardienné et visitable.



LE PHARE DE LA REVELLATA

                             Appelé  aussi phare du golfe de Calvi


Le phare est situé sur la côte occidentale corse, à l'ouest du golfe de Calvi. C'est souvent le phare d'atterrissage au petit jour après une traversée Continent / Corse
Il a été construit sur la pointe rocheuse de la Revellata et mis en service en 1844.
Le phare balise le secteur depuis l'Ile Rousse au nord jusqu'au golfe de la Girolata au sud.

Coordonnées géographiques: 42º 34' 56"N - 8º 43' 34" E


Ses principales caractéristiques:
-
Sa hauteur est de 99,50 m au-dessus du niveau de la mer
- Portée de la lanterne 21 miles.

- Tour carrée et lanterne de 19,30 m avec pierres apparentes  qui se dressent sur un bâtiment rectangulaire. 
- Son feu est à  2 éclats  blancs réguliers / 10 s.



Le phare est automatisé et télécontrôlé à partir de Bastia. Il ne se visite pas.



LE PHARE DE LA PIETRA

                                    Appelé  aussi phare de  L'ile Rousse


Signale l'entrée du port de l'Ile-Rousse.

Construction  de 1854 sur la grande Ile, en maçonnerie lisse sur un bâtiment carré de couleur blanc. Partie supérieure verte. Maisonnette en maçonnerie lisse accolée à l' angle Nord- Ouest.

Coordonnées géographiques :


Ses principales caractéristiques:
-
Sa hauteur est de 64 m au-dessus du niveau de la mer
- Portée de la lanterne :

- Tour carrée et lanterne de 12, 65 m
- Son feu est à  3 éclats  / 12 s. avec secteurs blanc et  vert



Ne se visite pas, mais accés du site très facile à partir du port




04/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 502 autres membres