REX CROISIERE TURQUIE 2014 - Voile et croisière

GSL VOILE

GSL  VOILE

REX CROISIERE TURQUIE 2014

SUD TURQUIE du 31 mai au 14 juin 2014

Deux semaines de voile prétexte à découvrir l’ancienne civilisation LYCIENNE

Après un voyage en avion, avec escale à ISTANBUL (mais alcool interdit et même pas droit à la bière au bar), c’est l’arrivée vers minuit à la marina de GOCEK où nous attend notre bateau, mais surprise : notre bateau initial, un Sun  odyssey 49 sous pavillon Suédois, s’est transformé en un Sun odyssey 54 DS sous pavillon Allemand.

 le 54 ds.jpg interieur sun 54 ds.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Superbe bateau de près de 17 m de 2008 mais relooké et voiles récentes, le tout pour un équipage haut de gamme :

-Un skipper expérimenté pour maîtriser la bête (le bateau) et des équipiers quasi professionnels pour l’assister.

-Le meilleur des boscos avec des cuisiniers et cuisinières hors pairs (tous formés dans les meilleurs établissements Lyonnais).

-Et même notre toubib privé au cas où…

Donc toutes conditions réunies pour une croisière de rêve.

Malgré une petite arrivée d’eau de mer régulière dans les fonds (origine toujours pas  identifiée) tout fonctionne ; sauf le hors-bord de l’annexe qui va nous donner quelques soucis et cale régulièrement après quelques minutes de fonctionnement. Une rame s’en souviendra et en subira les conséquences.

 orage.jpg    grele.jpg

   

Le départ est prévu vers l’W pour le dimanche après midi après un complément d’avitaillement déjà bien avancé grâce aux équipiers qui avaient anticipé leur arrivée mais un bel orage avec vent, pluie et grêle, le reportera au lundi matin pour une  escale vers DALYAN en vue de visiter nos premiers vestiges anciens : cité de KANOS, capitale de la CARIE et de la LYCIE ainsi que les tombeaux troglodytes des rois de KANOS du 5ième siècle av J. C.

 transferts02.JPG

    Le second bateau du GSL (un océanis 43) nous rejoindra au mouillage temporaire de la plage d’ITZUZU qui ne sera pas de tout repos pour les skippers, restés par sécurité  à bord ,et deviendra même dangereux lorsque la houle se sera amplifiée au retour des navettes  venues nous prendre directement sur les bateaux pour nous emmener dans la lagune voir ses tortues et accéder à la cité antique et aux tombeaux. Heureusement, le mouillage du soir vers la baie d’EKINCIK sera plus calme.

 kannos01.jpg     kannos03.jpg

tombeaux.jpg

Retour des deux bateaux vers la baie de GOCEK  pour une nuit au port de FETHIYE, avitaillement et quelques petits travaux d’entretien.

LES GOULETTES01.jpg    drole de bateau.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 Nouveau départ vers les îles, mais avec 35 nds de vent il faudra sécuriser notre mouillage au nord de l’ile de TERSANE par 90 m de chaîne. Le mouillage tiendra, mais heureusement qu’il y a de la place pour que le bateau puisse tirer des bords toute la nuit pendant l’opération crêpes de Didier (c’est la coutume chaque mercredi mais on manquera de rhum en fin de séjour pour les tisanes du soir).

Encore un gros orage avec pluie au petit matin du jeudi 5, et la houle sera bien formée pour notre longue navigation vers l’E jusqu’à la baie de KALKAN ou nous retrouverons l’océanis 43 des copains qui nous a précédé  pour mouillage de nuit et apéro commun sur notre bateau.

mouillage 02.jpg    apéro01.jpg

 

Le mouillage à la mode TURC n’est cependant pas notre point fort et il faudra s’y reprendre à plusieurs pour fixer les deux aussières à terre dans les rochers (arbres interdits). Notre marge de progression dans cette technique est importante mais nous y arriverons, et les prochains mouillages seront exemplaires, aidés parfois bénévolement par les petits bateaux marchands locaux qui sillonnent souvent les zones de mouillage (achat de glaces, gâteaux… en remerciement).

Un lendemain calme permet à tous de  faire quelques manœuvres au moteur pour apprécier la masse et l’inertie de notre bateau de 20 tonnes et c’est direction le port de KAS  pour refaire eau, gaz et ravitaillement.

C’est là, qu’une chaîne mère traîtresse, posée au milieu du port (pendilles prévues ultérieurement en 20… ?)  attendait notre ancre. Il faudra le secours d’un pêcheur plongeur qui passait là, par hasard ? pour nous dégager de ce lieu pour…50€.

port de KAS.jpg    port de KAS 02.JPG




 

 

 

 

 

 

 

Nous fuirons ce port pour préférer, malgré un peu de houle, un mouillage dans l’entrée de baie proche qui nous permettra de visiter grottes et tombes anciennes mais aussi de découvrir les problèmes de notre moteur d’annexe. Malgré un démontage presque complet, nos mécaniciens en herbes ne pourront résoudre le problème et l’équipage devra dorénavant privilégier les rames, mais les gros bras à bord vont s’en donner à cœur joie.

 Nouveau départ des deux bateaux pour l’ancienne cité d’APERLAI, une des villes les plus importantes de l’union LYCIENNE au 5 ième siécle av JC.

 Tiens il manque quelqu’un !...

-« Seau où es tu ? »

-«Je suis parti visiter les eaux profondes »

-« ??? »

Ce sera ensuite KEKOVA et la cité immergée (affaissement des terres de 4 à 5 m), KALEKOY avec son sarcophage dans l’eau et sa citadelle Byzantine et aussi un petit tour entre les iles pour passage sous une ligne électrique, données de  20 à 25 m (notre tirant d’air est de 20,5m,  plus l’antenne VHF) mais ça passera.

KALEKOY01.JPG


KALEKOY02.jpg    citadelle.jpg


ugeri.jpg

 

 

carte UGAGIZ 01.JPG
 Après une dernière nuit au mouillage devant le village de UCAGIZ, après la prière du soir, du matin… grâce à la mosquée du village qui tient à faire entendre sa voix, il faut prendre le chemin du retour mais, après âpres discussions, (certains voulaient rejouer la chaîne mère) nous éviterons le port de KAS pour préférer la toute nouvelle marina (tarif très raisonnable) à quelques milles qui nous réservera d’ailleurs un très bon accueil pour les douches et ravitaillement ainsi qu’une aide complète pour l’amarrage (on y a aussi trouvé un nouveau seau, bleu, tout neuf, à qui nous souhaitons une longue vie à bord de CATCH THE WIND. L’ancien, noir, ayant décidé de rester dans les grands fonds).

marina kas 02.JPG    marina kas.jpg
 

Un peu de houle sur une partie du retour dont se souviendra le petit malin qui a laissé le hublot de sa cabine avant ouvert. Sa prochaine nuit sera humide.

Heureusement, le soleil est enfin de retour et l’équipage pourra s’adonner enfin aux trois bains promis initialement par le capitaine dans les nombreux mouillages des îles de la baie de GOCEK.

Notre base de départ sera rejointe le vendredi en début d’après d’après-midi pour inventaire de restitution du bateau après plein de gasoil refait (RAS après contrôle du plongeur).

Petit resto traditionnel de fin de croisière à GOCEK en traversant la baie par la navette maritime (super le petit blanc et les calamars grillés) et réveille à 2 heures du matin le samedi pour reprendre le minibus commandé à destination de l’aéroport de DALAMAN.

Conclusion :

Belle croisière au programme annoncé tenu, même que certains vont la prolonger par un arrêt à ISTANBUL de quelques jours alors que d’autres rêvent déjà aux projets 2015 (La SICILE et ses volcans) ?

 

L’équipage de CACTH THE WIND

Pierre



23/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 502 autres membres