CROISIERE NORD CORSE du 26 mai au 2 juin 2012 - Voile et croisière

GSL VOILE

GSL  VOILE

CROISIERE NORD CORSE du 26 mai au 2 juin 2012

Compte rendu croisière

7 jours de croisière sur le Sun Odyssay 439 Zadig pour aller de Bastia à Ajaccio en passant par le cap Corse et une petite virée à l'île italienne d'Isola di Capraia.

 « Elle n'est pas belle la vie !» comme dirait un skipper renommé.

Beau temps, peu de  vent,  mer d'huile donc navigation au  moteur les 3 premiers jours.

C'était  « la croisière s' amuse » : apéros,(Ah ! les « cacachouettes » !mauvais pour le poids), glaces, bronzage et coup de soleil (pour Annie !!!!)

Nous avons goûté les glaces italiennes à la gélataria de Capraïa. Ne parlant pas italien ,Christian  s'est retrouvé avec une méga coupe de glace au chocolat  alors qu'il avait demandé « café ». Annie s'est sacrifiée pour la manger. « Elle n'est pas belle la vie ! »

  

Le petit port de Capraia                            Les anciennes prisons

Macinaggio est toujours ensablé mais aucun problème avec Pierre. Un passage  à Centuri mais pas de langouste… saucisses et purée sur le bateau.

 

Port de Centuri (uniquement pour petits bateaux. Zadig, voilier de 13m, restera au mouillage)

Saint Florent, quel joli port. C'était la fête de la Saint Flore avec la procession. Les grenadiers et leur fanfare  étaient à l'honneur.

Les poilus sont de retour

Calvi nous a réservé le quai d'honneur. En sortant du port de Calvi ; DU VENT ! On sort le génois !

 

Le quai d'honneur à Calvi et l'équipage

Le voilier file à plus de 7 nœuds. Le bonheur ! Marilyse s'accroche à son harnais. Malgré le déséquilibre dû au roulis Françoise et Annie  nous préparent  des sandwiches dans la cuisine ! Chapeau !  « Elle n'est pas belle la vie ! »

La réserve de Scandola, ses eaux bleutées, ses roches rouges. C'est grandiose. Mouillage à Girolata, baignade pour le plus courageux d'entre nous : François . Bain de pieds pour les autres.

 

La Girolata  et le bain de pieds

En sortant de la baie de Girolata, coup de vent, vent changeant, force 5 . Une forte houle  nous empêche de rentrer dans le port de Cargèse, nous préférons nous diriger vers le golfe de Lava qui ne manque pas de charme.

A l'abri de l'îlot de Figuera dans le sud du golf de Lava (nous et un autre bateau pour la nuit)

Nous retrouvons une mer plus calme un vent de sud est et devons tirer des  bords pour arriver à la passe des Sanguinaires, un moment émouvant. Notre croisière est terminée, pas tout à fait, nous fêtons ces moments passés ensemble dans un très bon restaurant  « Le Serra'S »  à Ajaccio.

 

 La passe des Sanguinaires

« Elle n'est pas belle la vie ? »

Récit de Marilyse


09/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 502 autres membres